Err

Tienda
Buscar Tu cesta

Cheveux/peau

Les bienfaits externes de l'apithérapie


Prendre soin de sa peau avec la ruche
Notre peau est le tissu qui protège notre organisme des éléments externes, tout en assurant des échanges contrôlés avec ce monde extérieur. Elle est donc sans cesse soumise à des agressions, qu'elles soient d'origine physique (UV), chimique (pollution) ou microbiologique (bactéries, champignons, virus, etc.). Toutes ces agressions ne présentent pas le même danger. Les produits de la ruche peuvent représenter une solution naturele efficace pour aider notre peau à lutter contre elles. Néanmoins, il convient de distinguer ce qui relève de l'effet thérapeutique et ce qui est du bien-être.
L'état de notre peau est un peu le reflet de notre santé. C'est un aspect esthétique important pour bon nombre d'entre nous, d'où le fait de la préserver et l'entretenir. Le miel est un produit particulièrement adapté pour aider votre peau à éliminer les toxines accumulées. Il présente une très forte osmolarité qui va faire sortir les toxiques de votre peau. Le miel est bien sûr très indiqué dans la cicatrisation des plaies et des brûlures. Inversement, de par ses propriétés hygroscopiques (capacité à attirer l'eau), le miel ne semble pas pouvoir jouer un rôle hydratant de la peau.
Miel sur la peau
Le soleil est capital pour nous car il dope notre moral, permet la synthèse de la vitamine D, donne un joli teint halé à notre peau et peut même atténuer certaines maladies comme le psoriasis. Mais attention, une exposition excessive peut entraîner des effets néfastes : coups de soleil, allergies cutanées, vieillissement prématuré de la peau et voire certains cancers (mélanomes). En effet, les UV du soleil vont venir agresser nos cellules épidermiques qui ne sont pas toujours bien pourvues en système de défense capable de réparer les dégâts. Il est donc bien de penser à protéger notre peau avec des crèmes protectrices.
Et là encore, un certain nombre de produits de la ruche vont pouvoir trouver leur place pour aider notre peau. Ces crèmes vont contenir un certain nombre de molécules antioxydantes qui vont d'une part neutraliser les effets des UV (rôle de filtre) et d'autre part augmenter le niveau des défenses de nos cellules épidermiques. En effet, que ce soit le pollen frais, la propolis ou même la gelée royale,tous ces produits ont démontré leur potentiel antioxydant.
Pollen frais des abeilles, riche en caroténoïdes qui protègent le yeux
Certains pollens frais comme le ciste ou le saule contiennent de grande quantité de caroténoïdes, qui sont des pigments allant du jaune au rouge dans les fruits et légumes et qui ont un rôle de filtre reconnu. C'est notamment le cas de la lutéine (un caroténoïde particulier que l'on retrouve dans le pollen de saule) qui protège la rétine et le cristallin des UV, autres organes très sensibles au soleil.
Les polyphénols, que l'on retrouve en grande quantité dans la propolis, sont des métabolites secondaires des plantes qui sont justement synthétisés pour lutter contre les UV et protéger les cellules de la plante. Il est donc tout à fait possible de se prémunir des méfaits des UV avec des protections solaires fabriquées à base de ces produits de la ruche pour peu qu'ils soient de bonne qualité initialement.
Les polyphénols de la propolis protègent du stress oxydatif
D'un point de vue thérapeutique, les plaies et les infections de la peau, quelle que soit leur origine, sont susceptibles d'être soulagés par les produits de la ruche. En effet, tous ces produits présentent des propriétés antibactériennes, antivirales et/ou antifongiques plus ou moins prononcées. L'histoire nous rapporte que des cataplasmes, pansements et autres systèmes d'application locale ont été utilisés avec succès sur différents types d'infection cutanée. Des collyres au miel ou à la propolis sont utilisés depuis de nombreux siècles dans les infections ophtalmologiques.
 
Des crèmes à base de propolis ou de miel existent pour soulager les mycoses. Des écrits rapportent le traitement de zona, d'herpès ou de verrues avec des crèmes, onguents ou en badigeonnant directement la zone concernée avec un extrait alcoolique de propolis. Une crème à base de venin d'abeille a récemment été approuvée par la FDA (Food Drug Administration) aux USA pour le traitement de l'acné. Pour une meilleure efficacité, il peut être intéressant de combiner une action topique avec une prise orale ou en combinant plusieurs produits.
Les meilleurs pollens pour les cheveux
Comme celle de la peau, la santé du cheveu est étroitement liée à l’alimentation. Pour des cheveux sains, denses et forts voici les 2 pollens à privilégier. Et on vous dit pourquoi !
Pollen de cerisier
Il est riche en zinc, un antioxydant puissant qui contribue à la croissance des cheveux. Une carence de cet oligo- élément peut-être un facteur favorisant la perte de cheveux et un cuir chevelu sec.
Les vitamines B sont nos meilleures alliées pour une chevelure souple, brillante et en pleine santé. Plus résistants les cheveux tombent moins et poussent plus vite.
Le pollen congelé à l'état frais de cerisier est non seulement riche en vitamine B2 (riboflavine), qui a une action sur la chute des cheveux et qui aide à lutter contre les cheveux gras mais aussi en vitamine B3 qui stimule le renouvellement du follicule pileux en activant la circulation sanguine à la racine. En freinant la dégénérescence des cellules du cuir chevelu, cette dernière contribue à lutter contre les pellicules.
Pollen de ciste
On savait déjà que notre microbiote intestinal, composé de milliards de bactéries et qualifié de "deuxième cerveau", jouait un rôle important sur la santé et sur la qualité de la peau. Une étude publiée dans la revue Cell report, montre que notre flore intestinale pourrait aussi jouer un rôle sur la perte des cheveux. Des chercheurs japonais ont supprimé le microbiote intestinal de souris via des antibiotiques.
Ils ont noté qu'elles souffraient alors d'une carence en vitamine B8, la biotine, et se mettaient à perdre leurs poils. Ce qui n’est pas le cas si les souris conservaient leur flore intestinale. Les scientifiques en ont conclu que certaines bactéries du microbiote participent à la production de biotine et donc, indirectement, à la perte de pilosité.
Le pollen de ciste est le seul produit qui dynamise à la fois la muqueuse et la flore intestinales, grâce à une synergie entre un système microbien complexe et un ensemble de micronutriments antioxydants. Le tout fonctionne parce que la microflore du pollen congelé et ses micronutriments sont "vivants".
En apportant de la vitamine E et des caroténoïdes, le pollen de ciste participe à consolider ces jonctions favorisant une barrière sélective compétente, nous permettant aussi de mieux profiter des micronutriments précieux de notre alimentation et une meilleure élimination des toxines.
Il est idéal pour nourrir le microbiote intestinal et renforcer notre barrière intestinale. La combinaison idéale pour soutenir la synthèse des vitamines,  notamment du groupe B. Sa richesse en caroténoïdes participe également à rendre les cheveux plus sains, plus épais et brillants.
Le pollen de ciste pour renforcer la barrière intestinale
Les cheveux sont constitués de protéines, leur présence dans l’alimentation est donc importante afin d’éviter d’avoir des cheveux trop secs ou cassants. L’apport en protéines est aussi particulièrement important contre la perte de cheveux or ces deux pollens contiennent en moyenne 15 % et vont contribuer à optimiser cet apport en protéines végétales.
Pollen congelé à l'état frais de ciste
LACTOFERMENTS + CAROTÉNOÏDES + VITAMINE E = acion sur la flore et le filtre  intestinal pour une meilleure synthèse des vitamines du groupe B et donc un impact direct sur la qualité des cheveux et du cuir chevelu.
 
CAROTÉNOÏDES = cheveux plus épais et plus brillants
Pollen d'abeille congelé à l'état frais
ZINC = croissance des cheveux, freine la perte des cheveux et évite la sècheresse du cuir chevelu.
 
VITAMINE B2 = action sur la chute des cheveux et contre les cheveux gras
 
VITAMINE B3 = stimule le renouvellement du follicule pileux
L’idéal est de commencer par 3 semaines de pollen de ciste pour un rééquilibrage de la flore intestinale qui permettra de potentialiser les effets du second pollen, celui de cerisier sur les 3 semaines suivantes. Une cuillerée à soupe par jour le matin au cours du petit déjeuner, de préférence avec des fruits frais ou une compote.
 
Notre astuce : ajouter une petite cuillerée à café d’huile de lin par exemple pour mieux absorber les caroténoïdes.
Cure de pollen congelé pour améliorer l'état de santé de ses cheveux